Découvrons cette focale hyper intéressante de 105mm, avec une ouverture confortable de 2.8 fabriquée dans de nombreuses versions par les japonais de Takumar de 1958 aux années 70 (1971 pour le Super Multi Coated) en monture M42.

Cool
Ouverture confortable
Qualité d'image Takumar
Compact et solide
Pô cool
Un peu doux à pleine ouverture
Mise au point mini à 1m20

Description

On ne détaillera pas ici les différentes versions des Takumar 105mm f/2.8. Résumons simplement à la formule qui était de 4 éléments en 4 groupes pour les premières versions Long avec des bagues chromées et Auto-Takumar avec le bouton chromé d'armement du diaphragme. Ensuite pour les versions Super et suivantes la formule est passée sans grand changement dans le résultat à 5 éléments en 4 groupes. Disons que les premières versions Takumar et Auto-Takumar seront plus recherchées pour leur aspect collector.

Pour les versions les plus couramment disponibles, il s'agit d'un Takumar vraiment classique, bague large de mise au point, toujours agréable et précise, avec une bague de choix de l'ouverture en métal allant de 2.8 à 22, crantée et un bouton de choix Auto/Manuel. Vous pouvez choisir sans soucis une version Super-Takumar, Supar-Multi-Coated Takumar ou SMC Takumar.

Super-Multi-Coated Takumar 105mm f/2.8

Il est très court et léger (290g) pour un 100 à cette ouverture, ce qui le rend agréable à utiliser même sur les boitiers hybrides. Si vous n'avez pas trouvé de pare soleil d'origine, il serait facile d'en trouver un en 49mm et comme toujours, il pourra éviter une perte de piqué due à un afflux trop important de lumière latérale (toujours mettre un pare-soleil dès que cela est possible...).

Super-Multi-Coated Takumar 105mm f/2.8

Résultats optiques

Les résultats optiques sont excellents, comme très souvent avec Takumar. A pleine ouverture, l’objectif a une légère tendance à adoucir le sujet, une forme de glow qu'il est difficile de ne pas trouver sur la plupart des objectifs. Pour les portraits, c'est tout simplement génial, le piqué est suffisamment bon pour obtenir un bel effet sans post-production artificielle. Il suffit si le piqué est nécessaire de fermer d'un seul cran (f4) pour obtenir le piqué quasi maxi du caillou. Dans ce cas aucun soucis, on a un sujet très net et un fond suffisamment doux avec un bokeh droit très impressionniste, type Tessar.
Les couleurs sont digne de la marque, très vives et chaudes dès la pleine ouverture.
Enfin une utilisation en macro sur bague allonge ou soufflet est tout à fait possible dès que l'on ferme le diaphragme à 5.6. Avant, le sujet manquera de piqué. Par contre dès 5.6, on a une focale idéale pour les petites sujets sensibles comme les insectes, petits papillons ou lézards. On peut alors obtenir un excellent rapport de grossissement (selon la bague ou soufflet choisi...) tout en restant à distance raisonnable sans être trop loin comme cela peut être parfois le cas avec un 135mm.

Souvent au dessus d'une centaine d'euros, cet objectif vaut largement ce prix tant il est bon, polyvalent et agréable à utiliser.

Quelques images au Super-Multi-Coated Takumar 105mm f/2.8