Dans le famille des grands angles vintage indestructibles, je voudrais le tank russe...voici un 28mm à la construction impressionnante avec de larges lentilles qui permettent de parfaitement maitriser les distorsions en offrant un bokeh unique, en monture M42.

Cool

Rendu impressionniste du bokeh
Mise au point mini à 20cm
Peu de déformations
Construction solide

Pô cool
Ouverture limitée à 3.5
Lentille frontale exposée
Poids

C'est quoi ?

La bête est imposante, 520g sur la balance avec de larges lentilles (diamètre de filtre de 67mm) et un corps massif en métal. La formule optique calculée par l'Institut Optique d'Etat Russe (GOI) dès 1963 présente 8 lentilles en 7 groupes sur le principe du retro-focus (qui permet de laisse de la place au miroir du reflex en reculant la point de focus). Il a été produit à l'usine KMZ de 1970 à fin 80 en monture M42.

Formule optique du Mir-10A (zenitcamera.com)

Il existe deux versions, une version à preset A et une version automatique M. La version preset fonctionne comme un Helios-44, à savoir on sélectionne avec la première bague l'ouverture voulue et ensuite à l'aide de la deuxième bague de diaphragme on choisie l'ouverture réelle dans la plage choisie. La bague de mise au point se trouve près de la monture, pas l'idéal pour la manipulation mais en pratique si elle est fluide cela ne pose pas de problèmes.

Mir-10A pré-série n°339 de 1971 et Mir-10A de 1985

Mir-10A pré-série n°339 de 1971 et Mir-10A de 1985

Le Mir-10 a 6 lames de diaphragme, mais originalité, une fois fermé à un peu de plus de 5.6 environ, il commence à former un motif en étoile qui peut offrir des bokehs magnifiques.

Diaphragme en étoile du Mir-10A

En pratique

Sur le terrain, il faut trouver un exemplaire avec une bague de diaphragme assez fluide. La mise au point minimale est de 20cm, ce qui offre des possibilités de prise de vue très intéressantes. Par contre, la course de la bague de mise au point en est assez longue à distance moyenne et si votre bague de mise au point n'est pas assez fluide, il sera difficile voire impossible de faire le point sur des sujets en mouvement.
Le bokeh est très très intéressant en offrant un effet impressionniste marqué tout en mettant le sujet en valeur par une netteté et un contraste bons. La netteté d'usine annoncée à 42 au centre et 20 sur les bords à pleine ouverture accentue cette impression de relief et de 3D très agréable sur les personnages et sujets centraux. La déformation est très maitrisée mais selon le capteur, l'effet grand angle peut être assez désagréable sur un portrait trop proche.
C'est une objectif qui sera parfait en street, pour faire de la proxy originale dans la nature et si vous arrivez à utiliser la forme en étoile du diaphragme, vous pourrez obtenir des reflets dans le bokehs uniques.
A noter que l'on trouve des versions quasi neuves des années 80 pour environ 150€. C'est un peu au dessus de la plupart des objectifs manuels mais celui-ci fait partie des cailloux qui valent ce prix. Il est souvent livré dans sa boite en plastique avec 3 filtres, un filtre neutre, un filtre vert et un orange (je n'ai pas encore testé la qualité des filtres, fournis par KMZ).

Un pré-série un peu particulier

Voici un Mir-10A avec son package complet : ses 3 filtres, son mode d'emploi, sa boite rigide en plastique, sa boite en carton et son certificat de mesure.

Mir-10A de fin 1971

Certificat de pré-série du Mir-10A #339

Le certificat nous apprends qu'il est théoriquement très légèrement en dessous des spécifications d'usine précises au centre (40 contre 42 l/mm), ce que j'ai pu vérifier sur mire (on peut voir une très légère différence sur les plus petites résolutions en haut à gauche ici). Cela est absolument imperceptible sur une image normale bien sûr et confirme que ce 339ème exemplaire produit est bon et bien calculé et produit.
Le numéro de série 000339 est typique des objectifs de pré-série, c'est à dire produits avant la vraie production de masse à l'usine KMZ. Alors que normalement les 2 premiers chiffres indiquent l'année de production, ici la numérotation indique juste le nombre d'exemplaire depuis le début des essais de production en 1970. Cet exemplaire semble définitif et typique des années 70 chez KMZ, noir mat, échelle colorée.

Quelques photos prise au Mir-10A et de Mir-10A