Voici un objectif un peu particulier et précieux pour le photographe notamment de street. Un 35mm ouvert à f/2, oui les mêmes données que le très recherché Takumar 35mm f/2 mais ici sous la marque russe Mir. Ici produit dans une nouvelle usine pour moi : l'usine Arsenal située à Kiev en Ukraine, c'est un objectif disponible en monture Nikon F ou M42 (dans ce cas fabriqué par KMZ).

Cool

Prix pour un 35mm F/2
Piqué dès la pleine ouverture
Caractère marqué du bokeh
Mise au point mini à 24cm

Pô cool
Léger barillet visible
Mise au point chirurgicale

Les versions

On trouve deux versions de cet objectif produit de 1976 à 1999 : une version notée MC Mir-24 N (on lit H sur l'objectif mais c'est bien un N, le H étant le N romain écrit en cyrillique...) en monture Nikon F (Ai d'après ce que j'ai compris) et une version MC Mir-24 M en monture à vis 42. Les deux modèles sont donc MC (Multi Coated), traités multicouches contre les reflets.
Il ressemble donc à ça, souvent (toujours ?) écrit en cyrillique :

 

MC Mir-24N (H) 35mm f/2 en monture Nikon F Ai

En pratique

Je n'ai pas assez de recul pour formuler un avis définitif sur cet objectif, notamment le bokeh (attendons le soleil). Voici un premier avis.
Cet objectif est ultra net dès la pleine ouverture, bien pratique en street ou pour un portrait pour effacer un peu le fond tout en étant bien net et contrasté sur le sujet. Les couleurs sont bien vives sans baver, les nuances ont l'air d'être bien respectées.
Le traitement a l'air bien efficace sur les bords d'éléments fortement contrastés, à voir encore si des vrais contre-jours ne souffrent pas trop d’aberration chromatique.

Concernant la mise au point, aucun soucis sur écran avec zoom si possible voire trépieds ; dans ce cas la netteté et la profondeur de champs sont chirurgicales. D'ailleurs le diaphragme se règle par demi stops de 2 à 8 (jusqu'à f/22 d'ailleurs) et on dispose donc de 13 crans de réglage de l'ouverture. De quoi peaufiner la prise de vue !
A main levée et au viseur, la netteté demande un coup de main quand le sujet n'est pas trop loin. En effet c'est tellement précis que pour ma part j'ai loupé quelques clichés sur mon 7D...sur un sujet bien éclairé ça ne devrait pas poser de soucis mais en cas de manque de contraste et sans confirmation d'AF ça devient plus dur.

Par contre il est vrai quand quand le sujet est net, c'est nickel, le bokeh est ultra prometteur (à voir face au célèbre Takumar 35mm f/2) : des petites touches précises sans gommer le fond dans un flou trop prononcé.

Edit : après quelques essais, cet objectif ne quitte plus mon boitier, en nature comme en street ou portraits, j'adore la focale équivalente 50mm sur APS-C. Le bokeh est vraiment magique et le sujet est toujours isolé, juste ce qu'il faut. J'en ai commandé plusieurs exemplaires en Ukraine qui sont vendus avant même d'être arrivés, un essai et c'est l'adoption...à mon avis après l'Helios-44 l'objectif manuel à avoir pour compléter sa collection.

Exemple de netteté et bokeh du MC Mir-24 H (N donc) à deux ouvertures (cliquez pour ouvrir)

Monture Nikon F Ai vers Canon EF EOS

Petit aparté, j'ai commandé une bague Nikon vers EOS sans confirmation d'AF. Cela marche très bien mais je vous conseille fortement d'investir directement dans une bague avec puce de confirmation d'AF. Surtout sur un objectif aussi bon ce serait dommage de planter des clichés à cause d'une mauvaise MAP. D'autre part l'infini sur sur 35mm se retrouve aux 2/3 de la course de la bague environ. Pas vraiment grave, il suffit d'être au courant. Sur un 50mm, cela déplace cet infini vers les 8/10èmes...
Vous allez dire, une bague en plus ??? Oui mais rien que pour cet objectif cela vaut le coup, cherchez une bague Nikon Ai vers votre monture (2 jours via Amazon...). Et cela vous ouvrira la catalogue de tous les objectifs Nikon Ai et compatibles, indispensable !

Edit : avec une bague qui confirme l'AF, plus de soucis de mise au point...investissement indispensable, les monture vintage Nikon sont souvent moins chère que le M42...

Mir-24 35mm f/2

Un exemple de son point fort : isoler un sujet avec un bokeh légèrement tournant

Quelques images d'Helios-44 et prises avec des Helios-44