Voici un objectif manuel un peu particuliers puisqu'il s'agit d'un objectif de projecteur cinéma russe de 92mm (91.7 exactement) ! Adapté ici par un professionnel ukrainien sur une monture M42 à vis et disposant d'un pas de vis pour la mise au point.

Késako ?

C'est un bloc optique assez lourd, 460g avec sa monture et son adaptateur vers EOS.

Projecteur Leti-60 (Photohistory.ru)

L'objectif est monté sur un tube en métal fileté qui permet donc la mise au point en avançant ou reculant le bloc optique. Le tout adapté sur une bague en aluminium fileté au format 42 à vis.
C'est une formule Helios de 6 éléments en 4 groupes qui était prévue pour une projection entre 3 et 10 d'une pellicule de 24x36 ou 18x24mm. L'ouverture relative de f/2 en fait un objectif assez rapide et promet donc des flous magnifiques, typés Helios pour les fans de bokeh originaux.La version dont je dispose n'a pas de diaphragme mais certaines adaptations disposent d'un diaphragme supplémentaire monté à l'avant.

Helios-92 92mm f/2 de 1975 (?) issu d'un projecteur Leti-60 et adapté en M42

Ça donne quoi ?

Le résultat est magnifique, pour peu que l'on dispose d'un belle lumière. Le sujet est très légèrement adouci par la longue focale et la relative grande ouverture mais c'est là tout l'avantage de cet objectif. Le fond tournant typique des Helios se trouve assez facilement si on a l'habitude de le chercher avec le Helios-44 par exemple. On se retrouve avec un sujet magnifiquement mis en valeur au milieu d'un fond envoutant. Les couleurs sont bien rendue, de façon un peu vintage.
Je l'ai testé en macro mais le rendu est trop mou à f2.
Certes ce n'est pas l'objectif de tous les jours, mais si vous aimez le rendu Helios et que vous aimez chercher un résultat très différent, foncez : ces objectifs ne sont pas faciles à trouver mais valent leur place dans une collection de photographe/expérimentaliste.

Quelques images au Helios-92 92mm f/2