Je me décide enfin à rajouter un article sur l'un des objectifs les plus mythiques pour les fans d'optiques anciennes et particulièrement russes : le 85mm f/1.5 Helios-40 ou Helios-40-2 (pour les version M42 modernes). Avec son bokeh incroyable, surtout sur plein format, sa douceur pour les portraits, son look, son prix...il est adulé ou détesté, et surtout spéculé...Il n'en reste pas moins un incontournable, presque obligatoire dans une collection digne de ce nom.

Cool

Polyvalence pour les portraits
Bokeh magique
Construction simple et fiable, facile à nettoyer

Pô cool
Prix et spéculation (attention aux modèles lustré, modifiés...)
Douceur à pleine ouverture
Poids

Un petit article pour parler du cousin Nikon du fameux Helios-44 : l'Helios-81N (ou Гелиос-81H, le N étant un H en cyrillique). C'est un 50mm, il existe une version 53mm pour monture Automat ouvert à f/2, qui présente un bokeh tournant très similaire à celui du 44.

Cool

Le bokeh tournant typique
Piqué à pleine ouverture
Efficace en contre jour

Pô cool

Qualité aléatoire (huile et mécanique)
Bague de mise au point trop étroite
Seulement 6 lames

Probablement l'objectif le plus produit au monde, le Helios 44 et ses variantes (monture 39 ou 42) a été créé sur la base du Biotar 58mm f/2 de Carl Zeiss. Son développement a du commencer vers 1951 pour une première production en 1958 à l'usine KMZ (Krasnogorski Mekhanicheskii Zavod près de Moscou) en Russie. Au début surnommé "БТК" - "БиоТар Красногорский" (BioTar Krasnogorski), il produit un bokeh typique tournant (swirly bokeh) qui met en valeur le sujet de manière incroyable.

Cool
Prix
Piqué dès la pleine ouverture
Caractère marqué du bokeh
Pô cool
Qualité aléatoire des exemplaires
Graisse d'origine de mauvaise qualité

Voici un objectif manuel un peu particuliers puisqu'il s'agit d'un objectif de projecteur cinéma russe de 92mm (91.7 exactement) ! Adapté ici par un professionnel ukrainien sur une monture M42 à vis et disposant d'un pas de vis pour la mise au point.