Bon, nous allons nous attaquer à un morceau d'histoire de la photographie...enfin même plusieurs sacrés morceaux d'histoire. Je n'ai pas les connaissances pour entrer dans les détails donc je vais essayer de résumer et surtout de rester pratique pour aborder ce 50mm mythique fabriqué par une société mythique : le Carl Zeiss Tessar en 50mm f/2.8.

Cool

Le bokeh impressionniste "net"
Piqué dès la pleine ouverture
Couleurs
MAP mini à 45cm

Pô cool
Prix en hausse pour les certaines versions
Diaphragme 5 lames

Le cadre

L'histoire se déroule en 1902 quand Rudolph Paul, l'un des physiciens de la société optique allemande Carl Zeiss développe une formule optique à 4 éléments (en 4 groupes puis le Tessar à 3 groupes) qui aujourd'hui encore reste une référence dans la construction des objectifs : le Tessar, du grec τέσσερα (téssera, quatre) est né. Le calcul de la formule tel que je la connais permettant une ouverture à 2.8 date elle de 1930.

La formule Tessar (source Tamasflex, Wikipedia)

L'histoire du groupe optique Carl Zeiss (cliquez sur l'image, source Eugene Ilchenko)

Comme indiqué en introduction (et comme vous pouvez le constater sur ce schéma) il serait très difficile de refaire l'histoire de la marque Zeiss et des versions de Zeiss Tessar qui existent sur le marché. Sans compter les copies ou dérivés allemands, japonais ou russes, vous trouverez des Tessar sous différentes marques et montures. Inversement il ne faut pas prendre certains objectifs comme les Vario-Tessar pour de "vrais" Tessar, et même d'autres formules proches avec 4 lentilles en 3 groupes ne sont pas considérés forcement comme des Tessar.
Avant de pouvoir tester les différentes versions de cette formule (voir ici la diversité des modèles...), abordons l'original dans sa version courante chez Carl Zeiss que l'on trouve aussi sous les noms Carl Zeiss Jena (section de Zeiss à l'Est après la seconde guerre mondiale) ou simplement Jena souvent moins chers (pas forcement moins bien). Pour ma part j'utilise des versions issues des boitiers Zeiss Ikon en monture Icarex. Ces objectifs 50mm avec une ouverture à 2.8 sont aussi bons que leurs homologues M42 ou bayonnette tout en étant plus difficiles à adapter et peu recherchés...donc moins chers.

3 exemplaires de Carl Zeiss Tessar 50mm f/2.8 en monture Icarex pour boitier SLR Zeiss Ikon



Carl Zeiss Tessar 50mm f/2.8 en monture Icarex pour boitier SLR Zeiss Ikon

En pratique

La formule Tessar offre un excellent rendu dès la pleine ouverture grâce à la simplicité de sa construction et à la qualité des verres Zeiss. Seulement 4 lentilles offre moins de contact à l'air, moins de risque de déformation de l'image et de perte de contraste. Le bokeh est composé de petites touches précises et assez nettes qui offre un rendu typiquement impressionniste du fond, à la manière des petites touches de pinceau des peintres. Les bulles de lumière sont bien nettes et on observe souvent un anneau très clair qui met bien en valeur les reflets.

Comparaison entre le bokeh d'un Helios-44-2 ouvert à 2.8 et un Tessar typique ouvert à sa pleine ouverture de 2.8

Sur le terrain c'est un objectif très pratique pour ne pas gommer le fond d'un sujet mais au contraire le mettre en valeur en lui infligeant un traitement réaliste. Pour mettre en valeur un personnage ET son environnement c'est parfait. Comme c'est une formule très compacte, c'est un objectif facile à transporter et sa mise au point est facile et rapide (le bloc a une course plutôt courte).
Sa mise au point minimale à 45 cm offre de bonnes perspectives de proxi mais sur un tube allonge, il faudra le fermer à 5.6 pour obtenir une belle image nette. La version Macro Takumar 50mm f/4 qui repose sur la même formule est alors préférable voire indispensable aux fans de macro. Je dispose sur les miens de lentilles frontales macro de plusieurs dioptries différentes qui font des merveilles. Normalement, les bonnettes macro de ce type tuent le piqué et le contraste des images, dans ce cas c'est hyper pratique, sur Zeiss Ikon, le système de bouchon et de filtre est un peu particulier et permet de monter un filtre ou ces bonnettes macro en 2 secondes et 1/4 de tour !

Exemple de photo avec une bonnette macro +3 dioptries et un Tessar 50mm f/2.8

Quelques images d'un Carl Zeiss Tessar 50mm f/2.8